Petite A…

Bonjour à toi, petite A …

Tu ne t’attendais pas à lire une lettre de ma part, pas vrai ? A dix ans seulement, on ne pense pas à ces choses là. Cela ne t’avait même jamais traversé l’esprit, de ce que je me souviens.

Je sais que tu t’es souvent demandé à quoi je ressemblais, j’aurais aimé pouvoir te le montrer.

J’ai eu besoin de t’écrire aujourd’hui. Et cela pour te dire que ça va aller, de ne plus d’inquiéter. Ton avenir est entre de bonnes mains.
Tu as des anges gardiens qui veillent bien sur toi. Il faut dire qu’ils ne chôment pas, tu ne vas pas faciliter leur travail, petite bout-en-train !

Je me souviens si bien de toi ! Si pleine de vie, une énergie à revendre ! Un sourire tellement présent, et un amour de la vie extrêmement présent.
Tu es aussi si sensible … Ça aussi, ça s’arrangera.
Tu ne comprends pas ce qu’il t’arrive, pas vrai petite A … ? Pourquoi parfois tu ris à faire fondre le coeur des adultes, et la minute après tu pleures comme si tu venais de perdre un être cher ?
Je ne peux pas t’aider, je suis comme ça aussi. On s’y fait, et on apprend à être moins émotif (Ou au moins on essaye de le cacher un peu).
C’est le problème des gens vrais, entiers, sincères.

Tu hébergeras la peine, la douleur, la peur ou tu verras la maladie. Tu ne comprendras pas toujours tout, surtout lorsqu’il n’existe aucune explication.
Mais il y aura surtout de la joie, beaucoup de joie. Des fous rires à n’en plus finir, des soirées pyjama à se goinfrer de bonbons, et des lendemains nauséeux. Forcément !

Tu aimeras toujours l’école, et tu auras raison ! Il ne faut jamais que tu ne cesses de vouloir apprendre, encore et encore ! C’est important !

Tu t’attacheras à des personnes, malheureusement pas toujours les bonnes.
Tu ne t’en remettra jamais entièrement et ça te rendra plus méfiante, tu auras du mal à ouvrir ton cœur. Mais je peux t’assurer qu’il sera toujours fait d’or.

Tu rencontreras enfin quelqu’un qui fera battre ton petit cœur comme jamais, et surtout qui prendra soin de toi.

Tu aimeras aider les gens de ton entourage ou les inconnus.
Et même si la vie s’acharne sur toi, que tu te demandes « A quoi bon faire le bien autour de moi, si je ne récolte que des embûches ? » Ne change jamais de route, tu es sur la bonne voie, j’en suis convaincue.

Comme tous les ados, tu vas avoir besoin de faire tes propres expériences. Fais-les ! Et plutôt deux fois qu’une ! Évite juste tout ce qui te mettra en danger. C’est par ces moments que tes anges gardiens te soutiendront.

Mais surtout ! Surtout, ne te moque jamais des plus faibles que toi, aides-les autant que tu pourras, même si cela entraîne certaines moqueries ou ne fera pas de toi la fille la plus populaire du monde.
Crois-moi que les bonnes personnes se rallieront vite à ta cause.

Je veux aussi que tu saches que tu es belle comme tu es ! Avec tes beaux yeux marrons et verts toujours bien trop ouverts, et ces lunettes que tu détestes.
Avec cette dent que tu viens de te casser. Elle sera vite réparée. Si tu ne courrais pas partout aussi !
Tu aimes courir, ça vide l’esprit pas vrai ? Je me souviens surtout que tu aimes grimper dans les arbres pour lire des romans.
Tu as même commencé à écrire une histoire. Ce n’était pas glorieux pas vrai ? Elle finira vite à la poubelle, mais tu aimeras toujours écrire.
Et quand tu rentres de l’école, tu fais vite tes devoirs, puis tu t’enregistres en train de lire tes leçons, pour pouvoir ensuite les écouter en boucle sur tes skis de fond le soir. C’est mignon !
Tu n’aimes pas dire de gros mots, de toute façon c’est proscrit à la maison! Ma petite A…
Si seulement je pouvais avoir une fille comme toi un jour !

Tu vois, je te connais bien! Personne ne te connaîtra jamais aussi bien que moi.
La raison ? C’est parce que je suis toi, petite A … Je suis toi dans 14ans. Je t’écris pour te dire que nous allons y arriver, toutes les deux, main dans la main, avec nos forces et nos faiblesses, nos qualités et nos défauts. Nous seront heureuses.

Et tu te souviens du seul vœu que tu fais toujours en soufflant des bougies ou en voyant une étoile filante? Tu vois de quoi je parle évidemment. Et bien c’est drôle maintenant que j’y pense, mais d’aussi loin que je puisse me souvenir, nous avons toujours fait le même. Depuis des années jusqu’à aujourd’hui.

Nous nous retrouverons vite, ma petite A … Prends bien soin de toi ♥

 

Anaïs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *