Les rêves lucides

Je vais parler aujourd’hui d’un phénomène encore trop peu connu : Les rêves lucides.

Qu’est-ce que c’est concrètement?
C’est simplement le fait d’être en plein rêve, puis tout à coup prendre conscience que nous sommes en train de rêver.

 

 

C’est difficile de s’en rendre compte étant donné que dans un rêve « normal », il peut nous arriver des faits totalement extraordinaires, comme se faire pourchasser par un poussin géant ou avoir des tubes de dentifrice à la place des pieds sans que cela nous paraisse anormal.

Au début, le simple fait de se rendre compte de notre lucidité en rêve peut nous réveiller tellement nous sommes excités que cela se produise (volontairement ou non).

Il faut réussir à prendre conscience que nous rêvons en se posant la question « Est-ce normal ? »
Un détail peut vous paraître étrange dans votre environnement, sur les personnes qui vous entourent ou sur des lieux qui changent rapidement et fréquemment.

Le fait d’utiliser le sens du toucher peut aider à prendre conscience de son rêve, retirer ses chaussures pour sentir le sol en plein rêve ou toucher les éléments qui nous entourent peut aider à le rendre plus réel, puis à le prolonger.

 

Les personnes faisant le plus de rêves conscients sont en général ceux qui ont une bonne hygiène de vie. Le fait de consommer de l’alcool ou des substances nocives ne vous aidera en aucun cas dans cette recherche, bien au contraire.
Cela porte bien son nom, il faut être lucide !

Beaucoup de personnes connaissant le sujet recommandent de tenir un journal des rêves. De noter les grandes lignes en pleine nuit de notre dernier rêve, le compléter le matin ou encore de s’enregistrer pour ainsi se souvenir durablement de nos rêves.

Pour ma part, je ne me vois pas réveiller toute la chambrée la nuit pour écrire dans un journal, d’autant qu’il est plus difficile de se rendormir par la suite.
J’opte pour ma part pour une autre solution plus simple à réaliser. En cas de réveil après un rêve, je ne bouge pas d’un membre. Je reste totalement immobile puis je me rappelle de la fin de mon rêve, puis je remonte progressivement le plus loin possible.
Cette solution est bien sur limitée mais le fait de se forcer à bien se rappeler du plus de détails possible nous aide à nous en souvenir au réveil.
Cependant le fait de bouger un membre annule pour ma part tout souvenir.

Une autre astuce qui peut vous permettre d’atteindre votre objectif est d’y penser régulièrement la journée et avant de vous coucher. Sachez que l’envie d’en faire est parfois suffisant.

Il faut partir du principe que vous allez réussir à être lucide, être positif vous aidera considérablement. « Je vais le faire » vous stimulera beaucoup plus qu’un « Je vais essayer ». Soyez positifs !

 

 

Il existe un autre moyen d’y accéder, mais cette technique est apparemment plus difficile.
Pourtant cela dépend des personnes, puisque c’est celle que j’arrive le mieux à utiliser.

Le principe est de se coucher, de fermer les yeux et de se construire un rêve. C’est l’imaginaire qui entre en jeu. Il faut réussir à se créer un rêve jusqu’à se trouver entre l’éveil et le sommeil. Il faut réussir à ne pas quitter cet état de conscience imaginaire, tout en sombrant peu à peu dans votre sommeil.
A partir de là, de nouveaux éléments vont venir automatiquement, jusqu’à ce que vous soyez simplement visiteur du rêve.

Cela nécessite de l’entrainement, mais peut venir tout naturellement.

 

 

Etant petite, je faisais très souvent un cauchemar. Je me voyais dans mon lit, puis un tas d’insectes me montaient dessus jusqu’à me recouvrir complètement. Je criais et me réveillais automatiquement.
Puis un jour j’en ai eu marre, je me suis forcée à refermer les yeux, à me repasser tout le rêve en détail même s’il était franchement désagréable.
Les yeux et les poings serrés au maximum, j’ai prolongé ainsi volontairement mon rêve jusqu’à ce que les insectes s’envolent et que je me retrouve dans un champs rempli de fleurs et sous un beau soleil.

Depuis ce jour, je n’ai plus jamais fait ce cauchemar. Je ne l’ai compris que bien plus tard mais j’avais fait mon premier rêve en pleine conscience.

Parvenir à faire des rêves lucides permet de vaincre certaines angoisses, phobies ou cauchemars récurrents. Si l’on parvient à se maîtriser en rêve, nous pouvons combattre la peur en question et ainsi s’en libérer un peu plus dans la vrai vie.

D’autres possibilités s’offrent à nous. Une fois accessible, le choix est infini.
Vous pourrez avoir n’importe quel super pouvoir, rencontrer Simba ou Rafiki, ou même parler à une personne disparue. Dans ce dernier cas, il ne faut pas oublier que cela se passe dans votre imaginaire. A aucun moment cela prouverait qu’elle vous parle vraiment ou vous fait passer un message.

Il ne faut pas oublier que parler de ce sujet peut vous faire passer pour quelqu’un de totalement tordu aux yeux de certaines personnes. Nous ne sommes pas tous aussi ouverts d’esprits, il faut donc faire une sélection dans notre entourage pour choisir à qui nous voulons nous confier.

Cette expérience peut être très enrichissante, cela nous confirme encore une fois que le cerveau humain est extrêmement complexe et plein de secrets.
En attendant d’en découvrir d’autres, il est très enrichissant de développer cette partie infime de notre esprit.

 

Anaïs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *